effetdeserre

L’effet de serre est un phénomène naturel essentiel sans lequel la vie sur Terre serait impossible, cependant les activités humaines ont créé un effet de serre “additionnel” qui intensifie dangereusement l’effet de serre naturel et entraîne le réchauffement de notre planète.

Que nous disent les scientifiques ?

Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) (1) de l’ONU a scientifiquement établi, dans son Troisième Rapport d’Evaluation (2001), la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique.temp_ratures_graphique3
Depuis 1900, une augmentation de la température moyenne de 0,6°C dans le monde et de 1°C en France a été observée. D’après les différents scénarios du GIEC, la température moyenne globale pourrait encore augmenter de 1,4 à 5,8°C d’ici la fin du siècle.

Ces variations de quelques degrés peuvent paraître minimes, pourtant une amplitude de 4°C à 6°C est comparable à celle qui a fait basculer le climat du dernier âge glaciaire vers le climat tempéré sous lequel nous vivons aujourd’hui. Il est donc probable que nous nous trouvions à l’aube d’une nouvelle ère climatique, inédite pour notre espèce.

L’évolution du climat est directement liée à notre consommation énergétique. A 80 %, la production mondiale d’énergie est basée sur les combustibles fossiles (gaz, pétrole et charbon), qui génèrent des gaz à effet de serre (surtout du CO2) dans des quantités telles que notre planète n’est plus en mesure de les recycler.

image1

Au Nord: responsables historiques des changements climatiques

L’industrialisation et les activités économiques des pays du Nord, depuis le milieu du XIXème siècle ont produit la majeure partie des gaz à effet de serre qui bouleversent aujourd’hui le fragile équilibre de notre atmosphère. Les pays industrialisés portent la responsabilité principale du bouleversement du climat mondial.
Cependant, si ces pays continuent de promouvoir et d’exporter leur mode de développement polluant et non durable, la croissance future des émissions mondiales viendra des pays du Sud où le développement industriel et la croissance des besoins énergétiques sont très rapides. Si les pays du Sud ont la possibilité de choisir un développement
durable basé sur les énergies renouvelables, ils pourront éviter les erreurs du mode de développement occidental, tout en répondant aux légitimes aspirations socio-économiques de leurs populations.

dessin012

Pour éviter toute perturbation dangereuse du système climatique global, nous devons opérer une véritable "révolution énergétique" : changer et économiser l’énergie !